La mousse plastique et le CNB 2010 mod. Qc : des exigences claires et limpides ?

L’utilisation d’un isolant en mousse plastique est parfois une solution facile pour isoler des murs ou remplir des cavités qui sont difficiles d’accès.

Cependant, le CNB 2010 mod. Qc vient encadrer son utilisation dans les bâtiments et ce dans plusieurs sous-sections.

 

Protéger l’isolant de mousse plastique : une nécessité…

Un isolant en mousse plastique brûle facilement (ignition et propagation de la flamme rapide) et dégage des gaz qui sont hautement toxiques. Il est important de protéger cet isolant à l’intérieur du bâtiment par une barrière thermique.
Généralement, un panneau de gypse est utilisé, mais savez-vous que ce n’est pas le seul matériau permis?

 

… et des exceptions!

Un isolant en mousse plastique peut demeurer apparent sans protection dans certaines situations. Les connaissez-vous? Savez-vous qu’elles varient selon le type de construction permis du bâtiment?

 

Des exigences variables selon les bâtiments

Il est important de comprendre le libellé des différents articles du CNB 2010 mod. Qc concernant l’utilisation de la mousse plastique. Les exigences ne sont pas identiques si le bâtiment doit être de construction incombustible ou si le bâtiment ou une partie peut être de construction combustible.

Les exigences pour l’utilisation des isolants en mousse plastique peuvent varier pour les murs extérieurs selon les caractéristiques suivantes des bâtiments :
•    Le type de construction permis (combustible / incombustible),
•    La hauteur du bâtiment (3 étages et moins / plus de 3 étages),
•    Le type de revêtement extérieur,
•    Le pourcentage de baies non protégées permis pour un mur extérieur,
•    Si le mur est porteur ou non porteur.

 

Faire appel à un expert, une sécurité

Bien que le CNB 2010 mod. Qc comporte des exigences permettant les isolants en mousse plastique, il ne faut pas oublier que, dans les bâtiments protégés par des gicleurs, la norme NFPA13 s’applique, et que celle-ci exige des gicleurs dans les vides de construction si des matériaux combustibles exposés s’y trouvent. Ce constat, lors de la coordination avec un ingénieur en sécurité incendie responsable du concept du système de gicleurs, peut impliquer de modifier les détails de construction et les matériaux utilisés.

Finalement, le CNB 2010 mod. Qc permet des panneaux préfabriqués contenant de l’isolant en mousse plastique, mais :
•    Savez-vous quelles sont les caractéristiques des bâtiments à connaître afin de sélectionner le bon type de panneaux ?

Ce sont :

– La présence de gicleurs,
– La hauteur en mètre du bâtiment,
– Le type d’usage dans le bâtiment.

•    Connaissez-vous les certifications requises et les caractéristiques requises des panneaux pour valider les dessins d’atelier des panneaux qui vous sont soumis?

 

Conclusion

Bien que les exigences sur les mousses plastiques aient évolué dans le code depuis la version de 1980, des pièges existent donc toujours et le concepteur doit être extrêmement prudent concernant son utilisation dans un bâtiment.

Par Nicole Olivier, arch.
Groupe Consultation Codes et Normes

 

Vous souhaitez approfondir le sujet?

Technorm propose une session de formation WEB le 18 juin 2018 de 13h30 à 15h30.

Elle accorde 2 heures de formation continue aux participants.

Voir la formation

2019-04-10T16:41:01+00:00By |Nouvelles|0 Comments